RSS

Epargne : en hausse selon l’Insee

Epargne : en hausse selon l’Insee 160_F_43723764_EUfL0taX28KcvFUvdbclZOj9LvK2ym33Les chiffres des Comptes nationaux de 2011 publiés par l’Insee ce mois-ci ont mis en évidence un comportement bien français : en temps de crise, les ménages privilégient l’épargne plutôt que la consommation.

 

Une hausse de 0.7 point par rapport à 2010

Le montant de l’épargne en 2011 représente 16,8% du revenu global soit une hausse de 0.7 point par rapport à ce qui était en 2010. Les interprétations les plus diverses ont été données, et reviennent à un constat identique : en temps de crise, les français préfèrent miser sur l’épargne. Le chômage, l’inflation, la perte d’emploi et tant d’autres conséquences possibles de la crise financière incitent les ménages à mettre de l’argent de côté, par prudence. En témoigne la collecte effectuée sur le Livret A, qui atteint plus de 17 milliards euros en 2011. Le Livret A, lancé en 2008, avait à l’époque suscité autant d’engouement. Bien que de faible rendement, avec 2,1 % en moyenne, en 2011, plus une inflation de 2,5 %, le placement a été privilégié par rapport à l’assurance vie. Sur cette même année 2011, les assurances vies n’ont généré que 7,6 milliards euros de collecte.

 

Précautions face à la crise

Ce comportement d’épargne de sécurité n’est pas nouveau en France. Dans les années 1970, suite au choc pétrolier, les ménages avaient déjà misé sur l’épargne, ce qui témoigne d’un réflexe quasi culturel. Ainsi donc, outre les français, les allemands aussi figurent parmi les européens les plus sensibles à l’épargne, et moins attirés par les crédits à la consommation.

 

Il convient de relever, par ailleurs, la disparité des épargnants, quand bien même le but est identique : mettre de l’argent de côté. C’est ainsi que 20% des ménages aisés épargnent environ le tiers de leurs revenus. Ce montant s’élève au double du taux moyen d’épargne. Par ailleurs, ces 20% couvrent carrément les 3/4 de la totalité de l’épargne réalisée par les ménages. Il apparaît ensuite que les 20% des ménages les plus pauvres consomment plus qu’ils ne gagnent, et dès lors, leur taux d’épargne s’avère négatif ou nul.

 

Pour de plus amples informations sur la finance particulièrement le regroupement de prêt  ou le rachat de crédit, des sites financiers sont disponibles.

 

 

raceovineviande |
programmeimmobilier |
Le Village |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Danite Compagnie
| CONSTRUIRE
| SMS GROUPE